XIXe siècle.

Le 21.04.1843 une ordonnance royale implante le pont dans l'alignement du pont du Midi ou pont Napoléon Saône, pont Kitchener Marchand actuel, et le cours de Verdun anciennement cours Napoléon.

Le 11.06.1842 autorisation d'une concession pour la construction d'un pont à péage.

1848 à 1851, c'est un pont suspendu.

Le 08.05.1865 la ville rachète le péage et l'entreprise Grillet adjudicataire assure son entretien. Mais le rachat du pont est une mauvaise affaire, il faut rapidement changer les câbles porteurs, le trafic étant de plus en plus important

1866 à 1885 un bac fut installé en remplacement de celui de la Vitriolerie arrêté en 1865.

1885, la chaussée a 4,95 m et chaque trottoir 1m.

Le 05.01.1887 l'état des piles est préoccupant, il existe un affouillement de 8 mètres de profondeur sur la rive droite.

Juin 1889, récupération des câbles et du tablier, dynamitage des piles.

1890, la ville lance un emprunt pour la reconstruction du pont, coût deux millions de francs or soit 200 millions actuels.

1889 - 1891, construction d'un pont métallique long de 209 m sur le modèle des ponts Morand et Lafayette avec l'aide de caissons pneumatiques pour l'édification des piles. La chaussée est large de 11 m et chaque trottoir a 4,50m.

Le 13.07.1891 inauguration de pont sous le nom de "pont du Midi" jusqu'en 1917.

1895, les statistiques portant sur le trafic entre 6 heures et 22 heures indiquent un passage de 2.419 chevaux attelés.

XXe siècle.

Le 26.05.1944 une bombe alliée fait un trou dans le tablier du pont.

Le 01.09.1944 les Allemands font sauter le pont, les arches sur la rive gauche sont détruites.

Novembre 1945, réouverture à la circulation.

Fin 1946, le pont a repris son aspect initial, mais le tonnage est limité à 15 tonnes.

1962 - 1965, démolition et reconstruction simultanée et par moitié du pont.

Le 30.10.1965 inauguration du "pont Galliéni", C'est un ouvrage en acier, long de 204,80 m avec une chaussée de 21 m et deux trottoirs de 3,75m.