XIXe siècle.

Le 01.06.1822 dépôt d'un projet, c'est le troisième pont sur le Rhône.

Le 07.10.1824 octroie d'une concession pour la construction d'un pont à péage par une Compagnie privée.

Le 22.12.1824 une ordonnance royale autorise la construction du pont Charles X dans le prolongement de la place Concert ( place des Cordeliers).

Le 09.03.1825 lancement de l'adjudication qui est emportée par l'Entreprise Laffite. Le budget est de 920.000 francs. Le pont sera en charpente, les culées et les piles en maçonneries (5845 m 3 de pierres de Villebois) sur pilotis en bois, d'une longueur de 214 m doté d'une chaussée de 11 m avec deux trottoirs de 1 m.

Le 01.10.1928 ouverture à la circulation.

Le 11.11.1829 réception définitive.

Le 14.01.1831 par ordonnance royale Louis Philippe lui donne le nom de Lafayette.

1840, mise en place d'une traille.

1840 et 1856, les crues épargnent le pont, mais il est d'une technique dépassée (pilotis en bois), la basse des piles est affouillée.

Le 15.08.1860, la ville rachète les droits. L'entreprise Grillet adjudicataire assure son entretien.

Le 05.03.1884 un arrêté municipal limite le trafic aux voitures attelées de moins de 3 chevaux, avec poste de garde de 5 heures à 22 heures.

Le 19.12.1884 selon un rapport de l'ingénieur en chef, le pont s'est déplacé vers l'aval de 0.60 m et les piles ont bougé. Le trafic est de 6.000 voitures par jour.

Le 05.01.1887 le pont s'est légèrement affaissé.

Le 05.05.1887 le conseil municipal décide de reconstruire le pont. C'est le projet de C. Tavernier, ingénieur ordinaire et H. Girardon, ingénieur en chef qui l'emporte. L'ouvrage aura une longueur de 218 m, une chaussée de 11 m et deux trottoirs de 4,50 m.

1888 - 1890, construction d'un pont métallique par Schneider et des entreprises locales. Les piles sont en pierres blanches (carrières de Porcieu-Amblagnieu).

1890, la ville lance un emprunt pour la reconstruction du pont coût: 2 millions de francs or soit 200 millions actuels.

1895, d'après les statistiques, le trafic sur le pont entre 6 heures et 22 heures s'élève à 3.290 pour les chevaux attelés, et à 46.656 pour les piétons.

XXe siècle.

Le 01.09.1944 les Allemands font sauter le pont, l'arche centrale est totalement détruite.

Le 24.09.44 une passerelle provisoire métallique (récupération) est mise en place.

Le 08.10.44 une deuxième passerelle provisoire métallique (récupération) est mise en place.

Mars 1945, début des travaux de reconstruction, les engins de relevage sont crées par André Mook-Aray et fabriqués par Marrel.

Fin 1946 le pont avait repris son aspect initial.